"Nous souhaitons oeuvrer ensemble pour que les femmes et les couples soient respecté·e·s, se sentent plus en confiance, plus conscient·e·s que la naissance leur appartient."
Extrait de la Charte des Doulas de France

Qu'est-ce qu'une doula? Rôle et définition

Son rôle: Une doula est une femme aux cotés de la femme enceinte et de ceux qui l’entourent, elle est à l’écoute de ses désirs, ses besoins et la suit dans ses choix. Elle propose un accompagnement dans la continuité, une relation de confiance, de complicité et d’intimité de femme à femme.

Dictionnaire Hachette : Doula, nf, Femme qui accompagne une femme enceinte pendant sa grossesse et après son accouchement.

Selon l’association Doulas de France, de laquelle j’adhère à la charte, la doula a pour vocation d’accompagner et de soutenir la future mère et son entourage pendant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale, grâce à son expérience et à sa formation, et cela uniquement en complément du suivi médical choisi par les parents (hôpital, clinique, sage-femme libérale…). Elle accompagne sans discrimination liée aux origines, à la religion ou à la préférence sexuelle des parents. Une doula n’a pas de fonction médicale, elle n’est pas thérapeute. Elle soutient le travail des sages-femmes.

Les doulas dans l'histoire

En fouillant dans la littérature, on retrouve les doulas un peu partout dans le monde et à travers les époques.

Doula, femme-qui-aide, godsib, … elles ont différents noms mais font toutes le même travail : s’occuper des femmes.

Servir

“Doula” est un mot qui vient du grec ancien. Certains le traduisent par “celle qui sert la mère” mais c’est un euphémisme. En effet, en grec, doula signifie “la femme esclave” et aux temps de Socrate et de Périclès, le terme désignait la domestique qui s’occupait des tâches de la maison et en particulier des soins de sa maîtresse : sa beauté, sa santé, les soins, et naturellement la grossesse et l’accouchement. D'autre part, on parle de doula dans la mythologie grecque, à travers Le mythe de Galanthis la doula

Aider

"La mère Daniel, c'était la femme-qui-aide, on l'appelait de partout, elle allait vers les femmes qui accouchent, elle allait vers les morts... Maintenant c'est sa fille, la Marguerite, qui aide, elle est unique au village, quand elle ne sera plus là on se demande ce qu'on fera."

Extrait d'un article d'Yvonne Verdier, "La Femme-qui-aide et la Laveuse", paru dans l'Homme, revue française d'anthropologie, en 1976

Entourer

Eu Moyen-âge, les “God siblings ou Godsibs” (soeurs devant Dieu qui présentaient le nouveau-né pour être baptisé), comme on les appelait en Angleterre, qui sont présentes aux côtés des femmes enceintes et des sages-femmes pendant l’accouchement et la période postnatale. C’était les femmes qui entouraient la femme au moment de la naissance. La sage-femme faisait d'ailleurs partie de ce cercle féminin. Elles étaient toutes, au même titre, les gardiennes de ce savoir-faire : comment s’occuper de la femme en couche, lui transmettant leur expérience de mère.

Extraits de la charte des Doulas de France

« Nous, les doulas, sommes convaincues que les parents savent ce qui est juste pour eux pour la naissance de leur enfant. »

« La doula ne précède pas la demande des parents, ni même n’oriente les décisions ou projets des parents dans quelque sens que ce soit. »

« Nous proposons aux parents de les accompagner dans la continuité dans ces moments intimes et qui leur appartiennent. »

« Nous offrons donc aux parents la stabilité de notre engagement ainsi qu’un soutien approprié pendant plusieurs mois. « 

« Notre accompagnement des familles se situe sur les plans émotionnel, affectif, physique et pratique. »

 

« Notre accompagnement est complémentaire de celui de la sage-femme ou du médecin et ne remplace en aucun cas le suivi médical de la mère pendant sa grossesse et l’accouchement. »

« Nous soutenons le travail des sages-femmes, dans le respect réciproque de nos compétences. Nous travaillons à créer un lien entre tous les intervenants médicaux et sociaux. »

« Chacune d’entre nous exerce selon sa sensibilité, ses statuts, ses limites. »

« Nous nous engageons au secret professionnel. »

« Nous nous engageons à remettre en cause nos acquis régulièrement et nous former continuellement par le biais de stages, d’ateliers, de colloques ou conférences pouvant améliorer la qualité de nos services auprès des parents. »

Extrait du reportage de « Lorraine Matin », France 3 région – Qu’est-ce qu’une doula?

Delphine Ertzscheid, doula formée par l’Institut de formation des Doulas de France, répond aux questions de France 3 Lorraine à propos de son travail :

Quelle est la différence entre une doula et une sage femme? Quelle est la formation? Quel est le rôle d’une doula pour un couple et la femme enceinte? Quel est le profil des personnes qui font appel à une doula? La doula assiste-t-elle aussi à l’accouchement?

Fermer le menu